logo.png

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

le projet Mageteaux

Les échanges entre gestionnaires d’eau et experts de part et d’autre de la frontière se sont au fil des ans fortement renforcés dans le cadre du groupe de travail eau du GECT West-Vlaanderen / Flandre-Dunkerque-Côte d’Opale.

Les différentes actions et outils mis en place (journées d’étude et de visites transfrontalières, concertations techniques et politiques, annuaire transfrontalier de l’eau…) ont permis d’approfondir la connaissance mutuelle des acteurs français et flamands et de leur organisation, de mieux appréhender leurs contraintes et difficultés mais aussi de lancer une réflexion commune pour améliorer l’évacuation des eaux en période de crues sur le territoire transfrontalier des Moëres.

Des études ont été ainsi menées ces dernières années avec les services français et flamands compétents pour rechercher des solutions aux problèmes récurrents d’inondations dans la zone transfrontalière des Moëres et s’assurer de leur faisabilité avec, comme postulats de : 

  • ne pas aggraver, ni déplacer les problèmes d’inondation
  • ne pas modifier la répartition des zones à assainir 
  • assurer une gestion solidaire des crues à l’échelle d’un district hydrographique en application de la Directive européenne « inondations »
  • mettre en œuvre une coopération technique au stade des études, de la réalisation des travaux et de la gestion des eaux.

Le projet Mageteaux est  le résultat de cette concertation franco-flamande.