logo.png

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière

Modules de travail

Afin d’améliorer la situation et de limiter les débordements dans la zone du projet, la solution Mageteaux mettra en place un écoulement temporairement partagé des eaux du  Canal de Furnes /canal Nieuwpoort-Duinkerke, en cas de très fortes crues et sous certaines conditions. Ceci signifie que l’eau du Canal de Furnes /canal Nieuwpoort-Duinkerke, normalement orientée vers la Belgique, s’écoulera temporairement à la fois en direction de la France et de la Belgique.  

Pour ce faire, deux nouveaux ouvrages devront être réalisés : 

Côté flamand, la Province de Flandre occidentale construira une station de pompage, d’une capacité de 3 m³ par seconde, sur le Speievaart pour pomper l’eau des Moëres intérieures et extérieures directement vers le canal Nieuwpoort-Duinkerke. Ce volume d’eau est habituellement évacué, d’une part via le Canal des Moëres/Canal des Chats et ensuite vers 4 Ecluses et d’autre part  via le Bergenvaart/Basse Colme et ensuite via le canal de Bergues. Waterwegen en Zeekanaal se chargera de réaliser la liaison entre le Speievaart et le canal.

La station de pompage doit contenir au moins deux pompes dont la capacité totale est d’au moins 2.5 m³ par seconde. Les pompes doivent également laisser passer les poissons sans qu’ils ne se blessent. 

Les actions suivantes doivent faire partie du projet (voir aussi Plan d’Ensemble projet ‘Station de Pompage Speievaart, liaison Ringslot – canal Duinkerke-Nieuwpoort’) :

  • Renouveler la voûte du Speievaart à la hauteur de la liaison avec le Ringslot. La voûte doit contenir une construction avec un seuil de débordement de +1,20 m TAW à 1,50 m TAW (à définir) avec un orifice d’écoulement pouvant être complètement refermé au niveau du lit du Speievaart (ca. + 0,40 m TAW). Cet orifice d’écoulement pouvant être refermé est actionné depuis la station de pompage.
  • Sécuriser l’écoulement (branche Speievaart) et les parcelles en contrebas à la hauteur de cette branche.
  • Construction de barrages au sol sur les différentes branches de la liaison Ringslot – canal Duinkerke-Nieuwpoort, dont un barrage au sol avec une vanne.
  • Retirer les barrages au sol existants.
  • Construction d’une station de pompage (niveau d’échelle réglable entre +1,00 m TAW et +1,50 m TAW ; niveau de sortie : encore à préciser) avec écoulement sur le canal Duinkerke-Nieuwpoort.
  • Installation d’un canal de jonction d’une longueur d’environ 200 m entre l’autoroute A18/E40 et le canal Duinkerke-Nieuwpoort. Ce canal de jonction servira de bassin tampon pour la station de pompage. 

Coût total estimé: 1.050.000 €.

Côté français, une vanne sera construite entre le Canal de Furnes et le Canal Exutoire sur le site 4 Ecluses à Dunkerque afin de créer une capacité d’évacuation supplémentaire du Canal de Furnes au niveau de l’ouvrage Tixier à Dunkerque. L’ancien siphon situé à l’emplacement de la construction de la vanne sera bouché. Après mise à sec de la zone de travaux, le terre- plein sera démoli pour réaliser le génie civil de l’ouvrage. Les réseaux présents sur le terre- plein seront rétablis ainsi que la passerelle piétonne.  La berge juste à l’amont de l’ouvrage sera confortée, pour éviter sa déstabilisation qui pourrait être provoquée par l’augmentation de la vitesse d’écoulement de l’eau et des dispositifs de signalisation seront mis en place pour continuer à assurer la navigation sur le canal en toute sécurité, lors de l’ouverture de la vanne.  L’Institution Intercommunale des Wateringues réalisera ces travaux.

Coût total : 735.000 €.

Overzichtsplan Project.png
Liggingsplan project Pompstation Speievaart.jpg
Algemeen liggingsplan project Mageteaux.jpg